Glaciations


 


Panorama du plateau de Trient vu depuis le refuge de Trient.

 

 


Carte des Alpes occidentales au Würm

(©Sylvain Coutterand, avec son aimable autorisation)

 

 


Modélisation 3D de la Haute-Savoie au maximum de la glaciation würmienne et sens d'écoulement des glaciers

(
Modélisation issue des travaux de S. Coutterand)

 

 


Coupe de la vallée de Chamonix au Würm.

 

 

 

 


Stade de Magland
(Modélisation issue des travaux de S. Coutterand)

 

 


Modélisation 3D de la vallée de Chamonix au Dryas récent (-11500 B.P.)


Moraine de "l'Hôpital" au Savoy.


Moraine du Biollay.

 

A propos du "lac  glaciaire des Bossons" au Dryas récent...

 

Plusieurs publications* mentionnent la présence d'un lac lors de la dernière avancée glaciaire du Dryas récent, au niveau du glacier des Bossons, voire de celui de Taconnaz. Dans l'idée, pourquoi pas, il existe de nombreux exemples de cette situation tout autour du globe.
Néanmoins, il n'existe aucune trace de présence de lac sur le terrain : terrasse, dépôts... pouvant prouver la présence d'eau ou donner une altitude maximale d'extension. Bien au contraire, la présence d'énormes blocs erratiques de granite sur le cône de déjection de Taconnaz prouve l'inverse. Ces blocs de granite ne pouvant pas appartenir au bassin versant actuel du glacier de Taconnaz (transport glaciaire ou écroulement), ils ont forcément été apportés par un glacier des Bossons en cru, soit par une diffluance au niveau de la Jonction (nombreux blocs encore en place vers 2500 m), soit directement au front du glacier des Bossons lors d'une crue. La seule crue pouvant satisfaire ces critères est celle du Dryas récent, celle du P.A.G. n'étant pas allé aussi loin bien évidemment.

 


Pierre-Belle.

 


Dans ces conditions, il possible d'établir que le cône de déjection de Taconnaz devait avoir la même volumétrie qu'actuellement. Les blocs de granite ne peuvent pas avoir été déterrés par érosion du cône, ni même descendus de sa surface par érosion.
Ensuite, compte tenu de la présence de blocs erratiques très proche du niveau actuel de l'Arve, voire déposés sur la plaine alluviale de l'Arve suite à une certaine érosion de la "berge" du cône, il est probable que son niveau n'a pas changé depuis le Dryas récent.

 


Bloc erratique de granite dans les alluvions de l'Arve.

 


De plus, pour qu'un lac se forme, il faut un "barrage" en aval. Le verrou actuel situé au niveau du barrage E.D.F. des Houches à une altitude de 970 m environ est formé de schsites volcanogéniques viséens (socle varisque métamorphique) résistants à l'érosion. Ce seuil n'a donc pas pu varier énormément en 12 000 ans : 1 ou 2 mètres d'érosion tout au plus due à l'Arve? La moraine du Clu datée à 14 000 ans n'atteste pas la présence d'un énorme front morainique, des traces seraient toujours visibles au niveau de la gare S.N.C.F. des Houches.
Au mieux, un gros dépôts du torrent de la Griaz pourrait barrer temporairement la vallée, sur quelques mètres ou dizaine de mètre, mais l'Arve aurait vite fait de l'entailler (quelques jours?) et de retrouver son cours normal.
Donc, entre le stade des Houches et le paroxisme du Drays récent, il se passe 2 000 ans environ. Vu le taux d'alluvionnement actuel, n'importe quel dépression lacustre aurait été comblée dans ce laps de temps. Les glaciers du Dryas récent n'ont donc pas pu se retrouver en milieu lacustre. Au mieux, un peu d'eau a pu rester coincée de temps à autre en amont du glacier des Bossons selon les mouvements de ce dernier, mais rien n'est moins sûr.

 


Les forages profonds destructifs (ODEX et TRICONE) et carottés effectués au niveau des Bossons par la société FONDASOL, mentionnent la présence d'une bonne épaisseur de dépôts alluvionnaires composés de sable et d'argile sur 98 et 163 m.

 

 

* LE QUATERNAIRE DES VALLEES ALPINES  - 2005 - EDYTEM - Cahiers de Géographie numéro 3 "Fronts glaciaires, mouvements de versants et comblements alluviaux dans les vallées de l’Arve, d’Aoste et de Suse"

ATLAS DES GLACIERS DISPARUS - 2017 - GUERIN - Sylvain COUTTERAND.

Divers panneau d'information dans la vallée de Chamonix - divers articles dans des magazines.


Modélisation 3 D de la vallée en 1644


Glacier des Bois en 1862 (photo
Joseph Tairraz 1827-1902).


Modélisation 3D de la situation actuelle du bassin de la Mer de Glace


Modélisation 3D de la situation possible de la Mer de Glace dans le futur

 

Haut Retour


Copyright (c) Chamonix - 2008-2020. Tous droits réservés.