Géologie

 

 

     

Situation

     

      
Carte de France en relief issue des données de l'I.G.N. (MNT 250).

 

Géographiquement, le massif du Mont-Blanc est partagé entre la Suisse, l'Italie et la France pour la plus grande partie. Il se situe dans les Alpes du Nord, en périphérie Sud-Est du département de la Haute-Savoie. D'une orientation Nord-Est / Sud-Ouest, il a une superficie de 580 km2 environ. Son point culminant est à 4810 m d'altitude environ* au sommet du mont Blanc, son point le plus bas étant à 550 m environ, près de Martigny (Suisse).

Le massif des Aiguilles-Rouges, d'une superficie de 280 km² environ, est partagé entre la Suisse et la France, pour la plus grande partie. Son point culminant se situe au sommet du Belvédère (2965 m), et son point bas se trouve dans la vallée du Rhône, en aval de Martigny (Suisse), à 450 m environ.

     


Carte de situation 3D de la Haute-Savoie (MNT personnel)

 

* L'altitude du mont Blanc varie en fonction de l'épaisseur de neige située sur sa calotte glaciaire. Tous les deux ans, une équipe de Géomètres-Experts de Haute-Savoie réalise des mesures sur la neige du sommet (au-dessus de 4800 m).
Des mesures radar réalisées par les laboratoires LGGE-CNRS de Grenoble 
et l’ETH de Zurich (Suisse) ont montré que la roche atteignait l'altitude de 4792 m, sur la partie extrème Ouest de l'arête sommitale. Plus d'infos ici.

     

 

     

Géologie

     

Géologiquement, les massifs du Mont-Blanc et des Aiguilles-Rouges font partie des massifs cristallins externes, avec au Nord et à l'Ouest la zone dauphinoise (Haut Giffre et Aravis) et au Sud les zones Helvétique et Briançonnaise.

Ils sont composés de gneiss, de schistes, de micaschistes, d'amphibolites, de granites,  de rhyolites, de migmatites et d'anatexites. Le reste de leur couverture sédimentaire est composé de gypse, de grès, de cargneules, de dolomie, de calcschistes, de marnes...

 


Ces immenses aiguilles acérées de granite, visibles depuis la vallée, constituent une des superbe caractéristiques du massif !
(ici les Drus et l'aiguille Verte)

 

Les deux massifs sont porteurs de formations carbonifères : schistes verts, schistes ardoisiers, poudingues, schistes versicolores...

Le synclinal de Chamonix, formé de roches triasiques et liasiques, sépare les massifs du Mont-Blanc et des Aiguilles-Rouges selon un axe Nord-Est / Sud-Ouest, tout en formant une profonde vallée (3800 m de dénivelé du côté Sud - 1900 m du côté Nord).

 


Synclinal de Chamonix.
 

Les roches métamorphiques du massif du Mont-Blanc ont une schistosité orientée Nord-Est / Sud-Ouest, avec un pendage orienté Sud-Est de 50-60°. Celles des Aiguilles-Rouges ont une orientation Nord-Sud, avec un pendage subvertical en général.

Néanmoins, la géologie globale du massif du Mont-Blanc est très largement méconnue : en effet, il est fortement recouvert de glace, protégé par des séracs menaçants, hérissé d'aiguilles difficiles d'accès, revêtu d'éboulis et de moraines, et ses pieds sont protégés par la végétation. D'heureuses découvertes sont donc encore à faire, d'autant plus que les cartes géologiques récentes du secteur sont imprécises dans l'ensemble.

     

 

 

Structures

Formation

Paléosurfaces

Granite du Mont-Blanc

Granite des Houches

         

Granite de Vallorcine

Emosson

Gorges

Sackungs

L'ancien lac de Servoz

 

 

 

Accueil Minéraux Roches Fossiles Mines Glaciologie Itinéraires Curiosités


Copyright (c) Chamonix - 2008-2019. Tous droits réservés.